Accueil » Le jeune et la liberté d'expression » Droit à la liberté d'expression » Liberté de pensée, de conscience et de réligion

Quelles sont les limites à ces libertés?

Il est clair que ces libertés s’arrêtent là où commencent les libertés des autres. Le fait d’imposer ses convictions à d’autres personnes ou le fait de discriminer une autre personne à raison de ses convictions, de sa race ou de sa religion est réprimé par la loi.

Une loi du 19 juillet 1997 a introduit dans le Code pénal un chapitre traitant du racisme, du révisionnisme et d’autres discriminations. Parmi ces discriminations, l’article 454 de la loi du 28 novembre 2006 mentionne expressément comme discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur couleur de peau, de leur sexe, de leur orientation sexuelle, de leur situation de famille, de leur âge, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs mœurs, de leur opinions politiques ou philosophique, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non appartenance, vrai ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou religion déterminée.



Bonjour
Tu as 0 articles dans tes favoris.

» Mes favoris

A lire !

Bourses Erasmus+

ERASMUS est un programme de mobilité européen qui permet à tout étudiant d'effectuer une partie de...
Partenaires