Accueil » Le jeune et son identité » L'adoption

La rétraction de la renonciation à « l'autorité parentale » sur un enfant

La déclaration de renonciation au droit de consentir à l’adoption peut être rétractée pendant trois mois. Elle doit être faite par lettre recommandée avec demande de préavis de réception adressée au service d’aide sociale ou à l’œuvre d’adoption en faveur de qui la déclaration de renonciation a été faite.

Même après ce délai de trois mois, si la déclaration de renonciation n’a pas été rétractée, les parents peuvent encore demander la restitution de l’enfant, à condition que celui-ci n’ait pas été placé en vue de l’adoption.



Bonjour
Tu as 0 articles dans tes favoris.

» Mes favoris

A lire !

Qui doit faire la déclaration de changement de domicile?

Les services de la population des communes enregistrent une seule personne d'un ménage comme "chef...
Partenaires